Témoignage > Entreprise

Les patrons aussi ont une âme

Chef d’entreprise depuis 15 ans, Marc est marié et père de cinq enfants.

Quand j'ai pris le relais de mon père à la tête de l’entreprise familiale, c'était un peu contre ma nature. Bien que je n’aie pas précisément le profil du manager, sûr de lui, extraverti et communiquant, je décidai d'accepter et d'assumer cette destinée professionnelle que les traditions familiales et l'éducation reçue semblaient avoir déjà programmée : cursus scolaire classique, études supérieures en conséquence, apprentissages et stages à tous les niveaux de l'entreprise…

Démonter le mécanisme illusoire de la peur

Heureusement, dans l'année qui a suivi mon investiture de président de société, j'ai rencontré des personnes d'Invitation à la Vie. J'ai alors été harmonisé. Par la suite, avec mon épouse, nous avons décidé de participer à un groupe de prières. Ce qui m'a le plus marqué dans ces premières expériences avec Invitation à la Vie, c’est le bien-être et l’apaisement que j'éprouvais. Je souffrais alors depuis des années de spasmophilie et de crises d'angoisse terrifiantes. Progressivement, tous ces douloureux symptômes se sont estompés. Cette démarche m'a aidé à démonter le mécanisme illusoire de la peur et à découvrir ce que devait être mon âme. Je précise que "l'âme" représentait la grande interrogation de ma vie. Même en ayant suivi le catéchisme et pratiqué la religion catholique jusqu'à 18 ans, je n'avais jamais réellement assimilé ce que signifiait la notion d’âme.

La prière au cœur de la tourmente professionnelle

La prière m'apporte un apaisement tangible par rapport au stress et au poids de mes responsabilités. Elle me permet véritablement de me ressourcer, de prendre du recul et d'être plus serein face aux situations difficiles et aux décisions à prendre. Il m'arrive dans la journée de m'isoler pour prier afin de me recentrer et de confier ce que j'ai à faire. Bien souvent, ces instants de prière m'apportent un éclairage sur un problème technique ou humain. Ils sont des garde-fous face à la spirale du stress et de la rapidité de mon environnement.

Dans les affaires, quelles qu'elles soient, la pression est énorme. Tout le monde lutte pour quelque chose : sa place, sa situation financière, son entreprise... C'est une compétition féroce, une course où, bien souvent, les gens sont en perte de valeurs ou de respect des valeurs. Les commerciaux sont affublés aujourd'hui d'une identité de " killers". C'est dans l'air du temps, sans foi, ni loi ! il faut à tout prix enfoncer ou tuer les concurrents. Ce n'est pas du tout ma nature, je ne suis pas bâti pour ce système-là. Alors si je n'avais pas la prière et si je n'étais pas harmonisé, je ne tiendrais pas, je ne pourrais pas faire ce métier.

La prière au cœur des relations humaines

Cette démarche spirituelle me permet également d'être plus à l'écoute de mes collaborateurs. Dans une PME comme la mienne, qui regroupe 300 personnes, la qualité des relations humaines est essentielle, ainsi que la conscience du travail bien fait. L'état d'esprit du patron a une vraie résonance sur l'entreprise et son fonctionnement. Les employés ont besoin du regard du chef d'entreprise sur ce qu'ils font et la manière dont ils le font. Si je suis stressé, mes collaborateurs le ressentent et toute la chaîne est touchée alors qu'inversement, si je suis serein et en paix, les hommes, employés et clients, et les affaires en bénéficient. D'ailleurs cet état d'esprit est ressenti par nos clients qui apprécient notre fonctionnement qualifié de régulier, de stable et surtout de droit.

Laisser Dieu gérer mon temps

Je pense que si on est juste dans son travail, juste avec les gens et si on ne cherche pas à dominer par le pouvoir ou l'orgueil de posséder toujours plus, on est très aidé par le Ciel. Les événements se mettent en place comme s'il existait une orchestration divine des rencontres, des nouveaux clients, des idées… tout cela me donne l'impression que les choses se font naturellement. Cette démarche de transformation me permet d'être et d'évoluer dans un état de confiance.

Je souffrais auparavant d'un problème de gestion du temps. Je suis très sollicité et je peux affirmer aujourd'hui combien Invitation à la Vie m'a également aidée à envisager mon planning autrement. Les surcharges professionnelles, associées à mes peurs, m'empêchaient de prévoir mon emploi du temps sur le long terme. Je le gérais semaine après semaine. La peur de voir la réalité en face faisait que je m'empêchais de la voir. Cela créait vite un cauchemar car j'empilais les choses au lieu de les laisser prendre leur place dans le temps. Donc planning surchargé, fatigue, stress et … culpabilité. Un enfer. C'est la prière qui m'a aidé à y voir clair !

On reconnaît l’arbre à ses fruits

Mes collaborateurs et l'ensemble du personnel sont au courant de mon engagement à Invitation à la Vie. J'explique mes absences liées aux pèlerinages et aux responsabilités qui sont les miennes dans l'association. Ce qui compte avant tout pour eux, c'est que je sois droit, juste et clair. Tout est une question de relations humaines. Ce que je vis dans mon entreprise est comme ce qui se vit dans une famille. S'il y a l'écoute, le respect et la justesse, cela fonctionne. Si j'étais dans une secte, il n'y aurait pas une telle qualité dans l'état d'esprit de la société, ni dans son fonctionnement, et les résultats ne seraient pas aussi bons ! On juge l'arbre à ses fruits n'est-ce pas ?

Mon cheminement spirituel permet également de mieux tolérer les différences : les différences de personnalités dans mon entreprise sont parfois sources de difficultés. Mais l’acceptation de ces différences devient une richesse qui, en fait, nous rend plus créatifs. D'ailleurs nos collections sont de plus en plus belles et cette beauté fait du bien à nos clients. La beauté et l'harmonie font du bien à l'âme… et le secteur décoration de mon entreprise se développe de plus en plus !